FRANCES

2014/2015

Cité Internationale des Arts – Paris 1/2

La Cité Internationale des Arts de Paris, qui fêtera l’année prochaine son 50e anniversaire, accueille chaque année plus de 1 000 invités du monde entier dans ses 324 ateliers d’artiste en résidence. Les activités hebdomadaires favorisent les rencontres et échanges entre artistes de tous domaines confondus surtout lorsque l’on y croise des résidents  au charisme et dynamisme de Josephina Di Candia (Argentine). Artiste plasticienne, elle nous présentera ses Jeux browniens,  inspirés des mouvements aléatoires des particules que décrit Lucrèce autour de 55 ans avant notre ère et du roman interactif, ancêtre de l’hypertexte, Rayuela (1963) ou Marelle en français de Julio Cortázar, pouvant être lu par chacun dans un ordre différent tout en restant cohérent. La personnalité magnétique de Josephina a pour résultat ce spectacle rassembleur de fin d’année. En concert, on entendra Sébastian Volco (Argentine) au piano et puis la soprano Masayo Tago (Japon) ainsi que des performances avec Solfrid Olette Mortensen(Norvège), Marc Socié (France), Mahmood Ahmed Hachim (Irak). Les vidéos et photographies qui seront projetées sont respectivement d’Ameen Nayfeh (Palestine) et de Lourdes Segade (Argentine).

« Jeux browniens » de Josefina Di Candia  le lundi 22 décembre à 20h30

Cité Internationale des Arts – Paris 18 rue de l’Hôtel de Ville 75004
josephinaconcertaffiched

 

Le botaniste Robert Brown (1773-1858) est le premier a observé le phénomène au microscope en remarquant  les mouvements irréguliers et imprévisibles des particules à l’intérieur des grains de pollen en suspension dans l’eau. En 1905, Einstein établit une formule permettant de calculer le nombre d’Avogadro à partir du mouvement brownien. L’étude expérimentale en 1908 de Jean Baptiste Perrin (1870-1942) permit ainsi de calculer la taille d’une molécule d’eau; de la botanique, à la physique en passant par la chimie et les mathématiques, triomphe alors la Théorie atomique !

Pour en savoir plus

KAHANE Jean-Pierre (15 octobre 2006). « Le mouvement brownien et son histoire, réponses à quelques questions »  sur le site du CNRS Images des maths – Hors-piste

SACCO Laurent (25 mai 2010). « On a mesuré la vitesse d’un mouvement brownien » sur le site de Futura Sciences

GRASSET Léo (2 novembre 2013). « Les gazelles jouent aux dés : le rôle du hasard en biologie quantique » sur le site Café des sciences

 L.Moussakova

 

2013

Exposition « Enfance Magique »

A partir du 14 mai et jusqu’au 31 mai 2013 Josefina Di Candia exposera une série d’œuvre intitulée « Enfance Magique » à la Maison de l’Argentine.
Le vernissage aura lieu le 14 mai 2013 à 19h dans la galerie d’exposition de la Maison de l’Argentine.

Josefina Di Candia a étudié à l’Ecole Nationale des Beaux  Arts « Manuel Belgrano » et « Prilidiano Pueyrredon », elle est également diplômée d’une licence d’Arts Plastiques de l’Institut Universitaire National des Arts.
Depuis vingt ans elle enseigne les Arts Plastiques au Musée national des Arts Décoratifs, à l’Institut Universitaire des Arts, et à son atelier particulier situé dans le quartier de la Recoleta.
En tant qu’artiste plasticienne, elle a participé à diverses expositions collectives et individuelles, et elle a obtenu de nombreux prix.

Josefina Di Candia utilise le thème de l’enfance pour créer un univers onirique et mystérieux. L’artiste nous ouvre les portes sur ses souvenirs de petite fille, ses tableaux nous livrent les sentiments qu’elle a pu ressentir durant son enfance comme la joie ou la peur. Elle représente des jouets qui prennent vie, créant une situation inédite au milieu de ses tableaux. Ainsi les pions d’un jeu d’échec, deviennent les acteurs d’une scène. C’est comme si elle voulait traiter de notre existence par l’intermédiaire des pions puisqu’en règle général ce jeu s’adresse à des adultes.

Petit, qui n’a pas rêvé de voir s’animer ses jouets pour lui tenir compagnie ? Josefina Di Candia représente dans ses œuvres le désir de millier d’enfant en personnifiant les objets de son enfance. Par exemple pour revisiter le portrait elle utilise une poupée de porcelaine portant des vêtements d’une époque révolue, l’artiste présente cette poupée comme si elle avait existé en tant que personne.

Certes, il semble que les sujets des œuvres de Josefina Di Candia proviennent de ce qu’elle a pu intérioriser durant son enfance ; cela concerne aussi bien des  histoires, des contes lus ou entendus que les jouets avec lesquels elle a pu s’amuser. Ces images, même extraites de la mémoire de l’artiste font référence à l’enfance de n’importe quelle personne. Tous les objets qu’elle peint ou dessine sont des archétypes du jouet, ils renvoient à des souvenirs universels. Elle ne représente pas une poupée en particulier, mais l’image d’une poupée. En créant un archétype elle permet à tous les individus de s’identifier à ses propres souvenirs.

MAISON DE L’ARGENTINE
Direction : Marcelo Balsells
CITE INTERNATIONALE UNIVERSITAIRE DE PARIS
27 A BVD. JOURDAN
PARIS 75014
(RER B et Tram 3 Cité Universitaire)
www.casaargentinaenparis.org

Contact pour toute information :
à la Maison de l’Argentine : Agustina Primo culture@casaargentinaenparis.org
Tel : +33 (0) 1 44 16 29 01

JOSEFINA DI CANDIA, Artiste plasticienne
Diplômée d’une licence d’Arts Plastiques à l’Institut National des Arts, et après avoir suivi des études artistiques aux Ecoles Nationales des Beaux-Arts « Manuel Belgrano » et « Prilidiano Pueyrredón », elle s’est spécialisée avec des grands maîtres plasticiens, comme Rubén Locaso, Guillermo Roux; Fermín Eguía, Josefina Robirosa, Antonio Pujía, Anna Rank, disciple de Alpuy (école de Torres García), Miguel Angel Vidal y Haydée Calandrelli (disciple de H. Moore).
En tant qu’artiste plasticienne, elle a participé à diverses expositions collectives et individuelles, aussi bien en Argentine qu’à l’étranger, obtenant de nombreux prix pour ses créations. Elle a été invitée par l’Academy of Fine Arts in New York, la Biennale de Florence, le Musée d’Art Moderne et Contemporain A. Ortiz Echagüe. Atzara, Sardaigne, Italie, Musée Nationale Quinquela Martin (Buenos Aires). En 2008 elle réalise un voyage d’étude aux Etats-Unis en passant par New York, Seattle et Bellingham Washingthon et elle a été représentée par BLUE HOSE GALLERY, BELLINGHAM, WASHINGTON ETATS-UNIS, CECILIA DE TORRES, NEW YORK, ETATS-UNIS.A. ARELLE. DIRECTOR CULTURAL EXCHANGE. NEW YORK, MEXICO.

Pendant son professorat elle crée des ateliers d’Arts Plastiques au Musée Nationale des Arts Décoratifs et elle est également enseignante à l’Institut Universitaire National des Arts.
Elle complète sa formation dans son pays d’origine et à l’étranger (Istanbul, Venise et Londres) en se concentrant sur l’Histoire de l’Art et la Philosophie.
Josefina Di Candia, citoyenne italo/argentine, a réalisé divers ateliers et activités artistiques, elle a publié des écrits et participé à de nombreuses expositions dans différents pays, alternant les séjours en Italie, à New York, au Royaume Unis et en France. Actuellement elle réside à Buenos Aires où elle affirme son incontestable esprit créatif et sa passion pour les arts plastiques ainsi Josefina Di Candia est une artiste en permanente progression personnelle et artistique.

___

Josefina Di Candia, Artista Plástica/Visual
http://www.josefinadicandia.com.ar